• facebook
agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

CHRISTINE SALEM + SAGES COMME DES SAUVAGES - 18 mars 2017 à 21H


Concert - Musique Actuelle

La Réunion s’invite au Silo !

Une occasion unique de découvrir Christine Salem une des voix les plus reconnues du Maloya et de vous voyager de l’Île de la Réunion à celle de Cythère au gré des chansons du duo franco-américano-greco-corso-bruxellois Sages Comme Des Sauvages



Christine Salem est née dans le quartier des Camélias à Saint-Denis de la Réunion. Désir de musique à huit ans, première guitare à treize ans, apprise avec les musiciens du voisinage… C’est dans cet environnement réputé difficile qu’elle commence à chanter le maloya, musique traditionnelle réunionnaise dérivée des chants d’esclaves. En 1997 elle forme le groupe Salem Tradition et chante aussi bien les racines que les difficultés sociales de ce département français de l’Océan Indien.
Artiste spontanée, mariant habilement le maloya avec le blues et le séga, Christine Salem ouvre son répertoire aux franco-américains de Moriarty sur ce 6éme album avec le titre « Mi larg pal o kor » et offre de nouveaux horizons au maloya tout en respectant sa spécificité de blues de La Réunion.




Ava Carrère et Ismaël Colombani sont Sages Comme des Sauvages, un duo franco-américano-greco-corso-bruxellois. De l’Île de la Réunion à celle de Cythère, ils récoltent des chansons et des instruments qu’ils mêlent à leurs propres compositions.
Accompagnée de cavaquinho brésilien, bouzouki et defi grec, guitare ou violon, leur musique invoque les trottoirs de Belleville, le tabac des Guaranis, les jeunes de villes ou le fondkèr créole... “Ici c’est plein de folklore” ils disent.
Il reprennent également (et uniquement) les chansons du réunionnais Alain Peters. “Là-bas aussi c’est plein de folklore” ils disent alors.
Leur premier album « Largue la peau » est une irrésistible et envoutante invitation à parcourir le monde, à baisser les masques et à danser.
« C’est un jeu de mots mais c’est aussi plus profond, en détournant une expression connue de tous, on évoque la sagesse de celui qui est considéré comme barbare, c’est une invitation à la simplicité, aux choses brutes, mal taillées, pas virtuoses, mais belles ».


JE RÉSERVE EN LIGNE